QUI SOMMES-NOUS ?

 

Société d’Archéologie, d’Histoire et Géographie de la Drôme

 &

 Revue drômoise 

Qui sommes-nous ?

 Une association au service de l’histoire et du patrimoine drômois

 Depuis 1866 à Valence dans la Drôme La Société d’Archéologie, d’Histoire et de Géographie de la Drôme créée en 1866, sous le nom de Société d’Archéologie et de Statistique de la Drôme (nom modifié à l’occasion de l’assemblée Générale du 30/01/1999), assure depuis son origine, une activité importante dans le domaine de l’histoire locale mais aussi de l’archéologie et de la géographie. Elle est forte de 550 adhérents environ. Chaque numéro de la Revue drômoise est tiré entre 700 et 1000 exemplaires. Le siège de la Société est à Valence depuis son origine. Le conseil d’administration de la société de plus d’une vingtaine de membres, présidé par Alain Balsan et Jean-Noël Couriol, membres du bureau Philippe Bouchardeau et Pierre Guyon, secrétaire Annie Friche, trésorier René Serve, se réunit régulièrement. L’assemblée générale annuelle fait l’objet d’un compte rendu diffusé et publié dans la Revue drômoise. La composition du conseil d’administration est également publiée dans la Revue.

 Les sorties et les conférences 

 Conformément aux objectifs définis par ses statuts, la Société organise tout au long de l’année des conférences et des sorties collectives dans la région pour faire connaître les richesses archéologiques, architecturales et patrimoniales, et valoriser les archives publiques et privées ainsi que les travaux des archéologues et des historiens. Ces activités font l’objet d’un compte rendu dans les numéros de la Revue drômoise.  La Société organise habituellement : - trois à quatre conférences gratuites par an avec un public de l’ordre de 40 à 80 personnes selon les thèmes ; bien souvent ces conférences sont l’occasion de présenter des travaux inédits ; - et trois visites et sorties par an dont une à l’extérieur du département, en général avec 50 à 70 personnes transportées en autocar et en voitures individuelles. Ces sorties sont payantes avec un tarif variant selon l’éloignement, les frais d’entrées de musées et sites etc. Ces sorties permettent souvent de découvrir des lieux non accessibles au public Il convient de préciser que ces sorties ont rencontré un succès croissant nécessitant au-delà de l’autocar habituellement loué le recours aux voitures individuelles. Dans certains cas les sorties proches s’organisent dans le cadre d’un covoiturage qui donne satisfaction aux participants.

Des nouveautés importantes depuis 2002

 Depuis 2002, deux nouveautés importantes ont été introduites dans les activités de la Société avec d’une part l’organisation d’un colloque (le premier, fin 2002, a porté sur les étrangers dans la Drôme) et d’autre part des sorties pédestres en particulier pour découvrir des sites archéologiques ou géologiques inaccessibles en voitures.  Ces deux nouvelles activités ont conduit à un élargissement des publics de la Société.

 Du bulletin de la société d’archéologie à la Revue drômoise  

Depuis sa création en 1866 la Société d’archéologie publie à raison de quatre numéros par an une revue d’abord intitulée Bulletin de la Société d’archéologie d’histoire et de statistique de la Drôme devenue Revue drômoise en 1976. Une nouvelle maquette a été mise en œuvre à compter de l'automne 1999 avec un numéro spécial sur les monnaies locales qui a rencontré un grand succès.  La Revue drômoise s’est proposée, chaque année, de faire paraître en général deux numéros spéciaux sur ses quatre parutions, rassemblant soit sur une période historique, soit sur un thème, des contributions d'érudits, de chercheurs ou d'universitaires, voire des interviews. Ces numéros, souvent plus importants en nombre de pages que les numéros habituels visent à faire connaître les avancées de la recherche souvent sur des thèmes nouveaux. Ils impliquent aussi un grand nombre d'illustrations.

 Les parutions de la Revue Drômoise ces dernières années  

Au-delà de la diversité des thèmes traités dans chaque numéro avec un « dossier », une rubrique « actualité », une autre sur la « vie de la Société »,  d’importants numéros spéciaux à thème sont proposés en moyenne deux fois par an.Parmi les premiers numéros à thème parus citons : - De l'écu à l'euro : monnaies locales et histoire locale de monnaies dans la Drôme du Moyen age à nos jours (octobre 1999 - avec un texte de Michel Dhenin, Conservateur à la Bibliothèque nationale) ; - La vigne et le vin dans la Drôme (présenté à l’Université du vin de Suze la Rousse en présence d’une centaine de personnes avec une préface de Gilbert Garrier, Professeur émérite à l'Université de Lyon) ; - Erudition locale et histoire de la Drôme au XIXe siècle de décembre 2000, paru avec une préface d’Anne-Marie Granet-Abisset, maître de conférences à l'Université de Grenoble.En 2001, la Revue drômoise a fait paraître un numéro spécial sur Les associations dans la Drôme à l’occasion du centenaire de la loi de 1901 et les actes du colloque de Valence sur Pie VI ou l’Eglise au défi de la modernité sous la direction de Bernard Plongeron directeur de recherche au CNRS.    Au cours de l’année 2002, la Revue Drômoise a continué à paraître chaque trimestre au même rythme de quatre numéros par an avec un numéro spécial intitulé Juridictions et jurisconsultes drômois XV XXe siècles (préface d’André Laingui, professeur à l’Université de Paris) et un sur Les Drômois et l’Algérie avec des contributions de Bernard Delpal, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lyon. La pagination moyenne se situant dans une fourchette de 70 à 100 pages les années précédentes a beaucoup augmenté avec en 2002 un numéro à plus 210 pages (ce qui constitue un record) sur La Drome terre d’immigration XIX-XXe siècles avec une préface d’Eric Vial professeur d’histoire contemporaine à l’université de Grenoble. Au cours de l’année 2003, un partenariat a été trouvé avec les associations du Patrimoine romanais péageois et l’Institut d’études occitanes pour permettre la parution du numéro sur Calixte Lafosse poète ouvrier de Romans. Un autre numéro porte sur le thème des Châteaux restitués.  Depuis le début des années 2000 le nombre d’articles, comme le nombre de pages, sont en forte augmentation. Les comptes-rendus de lecture des ouvrages régionaux intéressent bon nombre de lecteurs ainsi que les chapitres relatifs à la vie de la Société d’Archéologie d’Histoire et de Géographie de la Drôme.   Beaucoup d’autres numéros à thème sont en préparation et ont fait l’objet d’un appel à contribution qui a permis d’engranger déjà de nombreux articles.

 Les tables de la Revue

 Les tables existantes du Bulletin de la Société d'Archéologie et de Statistique de la Drôme (devenu Revue Drômoise en 1976), couvrent la période 1866-1948 et constituent un outil de recherche essentiel pour la Drôme. Les tables pour la période 1948 1988 sont en préparation.

 La lettre d’information

 Depuis 2003 la Société fait paraître en fonction des besoins une lettre d’information pour ses adhérents afin de les informer des ses activités entre les parutions de la Revue drômoise. Plusieurs numéros de cette lettre ont été diffusés en 350 exemplaires environ constituant un lien avec les abonnés.

 La bibliothèque 

 La Société édite depuis son origine un bulletin, devenu la Revue Drômoise, à raison de quatre numéros par an diffusés à tous les adhérents et échangés avec plus de 60 autres sociétés savantes ou associations d’histoire et du patrimoine en France et à l’étranger. La Revue Drômoise, revue de référence, diffusée des USA à la Russie en passant par de très nombreuses bibliothèques d’Europe, a par cette voie d’échanges en particulier, développé une très importante bibliothèque déposée aux Archives Départementales de la Drôme à Valence. La bibliothèque de la Société comporte plusieurs milliers de volumes. Une partie est classée et inventoriée. Les revues anciennes de la période 1866 1950 sont désormais en cartons et inventoriées à l’issue d’un chantier qui s’est déroulé durant l’été 2003. La bibliothèque n’est pas accessible aux chercheurs à ce jour.            

 

×